Comment devient-on intolérant ou allergique ?

Comment devient-on intolérant ou allergique?

Comment devient-on intolérant ou allergique à certains aliments ? C’est la question que je souhaite aborder avec vous dans ce nouvel article.

Pour moi, tout a commencé en 2011 . Du jour au lendemain, mon organisme a décidé de ne plus tolérer des aliments. Quand on se lève et qu’on constate que notre corps est rempli de plaques rouges accompagnées de fortes démangeaisons, on se demande qu’est-ce qu’il se passe. Cette question, je me la suis posée longtemps avant de comprendre que cela venait des aliments que j’ingérais.

Lorsqu’on parle d’intolérance, c’est que le système digestif n’arrive pas à bien digérer un ou des aliments. La plupart des personnes sont intolérantes ou allergiques depuis le plus jeune âge. Dans certains cas, cela peut être héréditaire mais les symptômes sont différents et plus importants.

J’ai choisi de prendre comme exemple, l’intolérance au lactose. C’est la plus courante ainsi que la plus facile à expliquer et à comprendre.

Que se passe-t-il dans notre organisme?

Prenons l’exemple d’un enfant. Son système digestif reste quelque chose de fragile. Quand il naît, il est complet mais manque de pratique. C’est-à-dire que les enzymes ne sont pas à 100 % opérationnelles. Dans le cas de digestion du lactose, c’est l’enzyme lactase qui entre en ligne de compte.

Cette enzyme est encore un peu fainéante et n’arrive pas à digérer facilement les protéines de lait. Par conséquent, l’enfant aura des coliques. Par la suite, le pédiatre déterminera si le lait sans lactose spécial pour enfant (lait qui est disponible uniquement en pharmacie et sur avis médical) doit être utilisé à la place du lait traditionnel.

Cependant, pour les adultes, cela se traduit par un inconfort intestinal, spasmes intestinaux et des diarrhées dans l’heure qui suit l’absorption du lactose. Les enzymes n’arrive pas à couper et à digérer les protéines de lait.

Intolérant toute la vie ?

Si un enfant est intolérant, cela ne signifie pas pour autant que l’intolérance reste à vie. Il se peut qu’il ne tolère pas le lactose puis en grandissant, tout se rétabli correctement. Les enzymes responsables de la digestion ont mûries et sont devenues performantes.

Certaines intolérances peuvent se développer en étant jeunes, mais se résorbent en grandissant, mais ce n’est pas toujours le cas. Dans mon cas, elle s’est déclarée à l’âge adulte.

Concernant les adultes?

Les intolérances ou les allergies se découvrent au fur et à mesure. Lorsque la première réaction allergique a lieu, il faut éviter impérativement l’aliment en question. La première réaction sera la moins forte, mais ne doit pas être négligée pour autant. Pour déterminer une allergie à proprement parler, elle doit se manifester une 2ème fois .

Et les allergies alors ?

Les deux phases d’apparition

La première ingestion

Lors de la première ingestion de l’aliment, le corps développera une sensibilité face à cet allergène. Le système immunitaire identifie cet aliment comme étant un ennemi qu’il faut combattre. Par conséquent, il se met à fabriquer des anticorps spécifiques contre cet ennemi sans déclencher de réaction allergique visible.

La deuxieme ingestion

La deuxième ingestion déclenchera la réaction allergique. Le système immunitaire réagit fortement à cet ennemi et les anticorps fabriqués reviennent à l’attaque, mais cette fois-ci plus intensément. A ce stade là, les symptômes allergiques cutanés apparaissent : Démangeaisons, éruptions cutanées, gonflement des lèvres ou du visage.

Récemment, j’ai appris que les adultes étaient plus sensibles aux pommes, kiwis, noix, céleri et noisettes. Les enfants, quant à eux, réagissaient plus facilement aux œufs, aux noix, aux cacahuètes et au lait de vache.

Il existe 3 catégories d’allergies:

  • Aériens : Pollens, acariens, poils d’animaux,etc
  • Alimentaires : Oeufs, blé, arachides, noix, amandes,fruits de mer,etc
  • Autres : Latex, abeilles, médicaments, etc

Il faut toujours passer par un médecin afin qu’il établisse un diagnostic correct. En attendant, pour votre bien-être et si vous le pouvez, évitez d’entrer en contact avec ses allergènes.😉

Le choc anaphylactique (bonus)

Dans certains cas (les plus graves), cette réaction peut déclencher le choc anaphylactique. Dans mon premier article, je parlais de cette réaction.

Pour simplifier: c’est une réaction immédiate du corps et qui est généralisée.

Lorsque le choc anaphylactique est là ces symptômes apparaissent :

  • La tension diminue ce qui peut provoquer la perte de connaissance et dans les cas plus graves, le décès.
  • Le visage gonfle et parfois la langue également
  • Des nausées peuvent survenir
  • Des plaques rouges s’installent sur tout le corps et il y a une difficulté respiratoire importante.

Au moment de ces réactions, la personne atteinte ou une personne près d’elle devra lui administrer une injection d’adrénaline rapidement pour contrer la réaction et contacter sans tarder les urgences ou l’emmener voir un médecin rapidement.

Qu’est-ce l’adrénaline ?

C’est une substance qui va agir sur les symptômes du choc anaphylactique. Elle va augmenter les contractions du cœur, faire monter la pression artérielle et dilater les bronches. Elle va contrer les symptômes de la réaction allergique.

Conclusion

J’espère qu’avec ce nouvel article, les différences entre intolérance et allergie alimentaire sont plus claires pour vous. Si vous êtes touché par ce sujet, n’hésitez pas à réagir en laissant votre commentaire.

Je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire et je vous donne rendez-vous sur mes réseaux sociaux Facebook et Instagram.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.